Nos outils d'intervention syndicale dans les dossiers de violence psychologique au travail

Le Conseil Régional FTQ Québec et Chaudière-Appalaches en collaboration avec le réseau des déléguées sociales et des délégués sociaux organisait une journée spéciale de formation sur ce thème le jeudi 2 mai. La participation à cette journée fut importante. Un total de soixante-dix militantes et militants étaient présents. Ils étaient des dirigeantes et des dirigeants de sections locales, des déléguées en condition féminine, des déléguées et délégués en santé sécurité et des déléguées sociales et des délégués sociaux.

Les conférencières étaient mesdames Denise Gagnon, du service de l’éducation de la FTQ, ainsi que Me Francine Lamy de l’étude GRONDIN, POUDRIER, BERNIER, senc. La première portion de la journée fut animée par la consoeur Gagnon. Elle a abordé l’aspect préventif et la stratégie à adopter par les syndicats en rapport avec cette problématique. Par la suite, maître Lamy présentait les aspects juridiques de ces dossiers. Les différents recours possibles, les fondements d’une réclamation devant l’arbitre de griefs, le devoir de représentation et l’exercice de la discrétion syndicale, et enfin, l’enquête pour identifier une problématique de violence psychologique au travail furent expliqués.

Les participantes et participants ont unanimement apprécié cette journée et ils ont pris conscience de l’importance d’aborder cette problématique de front en impliquant tous les réseaux concernés ( déléguées et délégués sociaux, santé – sécurité, condition féminine, grief, négociation ) dans leurs syndicats respectifs.