L’influence de la performance sur nos vies

Rencontre des délégués sociaux et déléguées sociales (DS) de la région de Québec les 23 et 24 avril 2015.

Une soixantaine de personnes ont participé à la rencontre des délégués sociaux et déléguées sociales (DS) de la région de Québec les 23 et 24 avril 2015.

C’est sur cette thématique qu’avait lieu cette année la rencontre des délégués sociaux et déléguées sociales (DS) de la région de Québec les 23 et 24 avril dernier. Une soixantaine de personnes y ont participé.

Des échanges animés

Jessica Turmel du Groupe de recherche et d’intervention psychosociale de Montréal (GRIP) a donné une conférence imagée intitulée Se donner du jus, portant sur les différents types de consommation. Elle a donné des exemples concrets de la consommation des gens en fonction de la performance qu’ils veulent atteindre : sportive, sociale, sexuelle ou productive.

Le visionnement de la vidéo Energize me, un reportage du journaliste Hugo Meunier de La Presse sur les boissons énergisantes, a permis d’alimenter les discussions en atelier. Quelques grands constats sont ressortis des échanges : l’influence du marketing, la banalisation de ces substances et comment certains milieux de travail sont malheureusement propices à leur consommation.

Les participants et participantes ont également eu la chance de mettre à jour leurs connaissances de la formation de base de délégué social. Pour terminer la première journée, Catherine Le Capitaine, professeure en relations industrielles à l’Université Laval, accompagnée de ses deux auxiliaires de recherche, est venue rencontrer les délégués sociaux et déléguées sociales. Elle a réalisé des entrevues dans le cadre de ses recherches sur le renouveau syndical et sur la démarche des DS en milieux de travail.

Le deuxième jour a débuté par le témoignage de deux anciens délégués sociaux à la retraite. Après une mise en scène sympathique, ils ont échangé avec la salle sur les enjeux et les inquiétudes de cette étape de la vie.

La clé de l’entraide

Un atelier sur l’entraide en contexte de performance a permis aux personnes présentes de prendre conscience de l’importance de placer ses limites dans les interventions qu’elles font en tant que déléguées sociales, mais aussi en tant qu’individu. Une entrevue vidéo avec le sociologue français Vincent de Gaulejac sur les grands enjeux du monde du travail a bouclé la boucle et a permis aux participants et participantes de partir avec des outils concrets.

Merci aux partenaires du réseau qui sont venus rencontrer les militants et militantes : Sébastien Boies, vice-président du conseil régional FTQ Québec et Chaudière-Appalaches, Steeve Poulin et Emmanuelle Brind’Amour pour Centraide Québec et Chaudière-Appalaches et Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ.