Le Conseil régional appuie une vigile

Usine Abitibi Bowater à Beaupré

Renaud Gagné, s'adressant aux manifestants

Depuis le 22 mars, les travailleurs de l’usine d’Abitibi Bowater de Beaupré effectuent une vigile afin d’empêcher le démantèlement de l’usine.

Au cœur du litige, on retrouve les primes de séparation prévues à la convention collective qui représente 12 millions de dollars. Selon le porte-parole des sections locales M. Mario Leclerc : « Il n’est pas question de laisser sortir du matériel de l’usine tant et aussi longtemps que nous n’aurons pas nos dûs prévus à la convention collective ».
Le conseil régional FTQ Québec-Chaudière-Appalaches a participé activement à cette vigile et continuera d’appuyer les confrères et consœurs des sections locales SCEP 138 , 253 et SEPB 526. À cet effet, une partie des sommes recueillies lors de l’activité du 1er mai sera versée à la vigile.