Le bulletin d'information du réseau régional des déléguées et délégués sociaux- mai-juin 2004

Bienvenue dans le réseau
Depuis le 19 mars dernier le réseau compte maintenant 3 nouvelles déléguées sociales et 13 nouveaux délégués sociaux.
Nous leur souhaitons la bienvenue et longue vie dans le réseau.
______________________________

Formation de base
La prochaine session est prévue les 2-3 et 4 juin 2004 , l’horaire est de 8h30 à 16h30. Les sessions se déroulent à l’édifice FTQ à Québec.
Si vous avez des noms ou un nombre de personnes à me communiquer pour la formation de base de déléguées et délégués sociaux n’hésitez pas à le faire .
Si vous connaissez de vos consœurs et confrères de travail intéressés, informez-les. Les exécutifs locaux sont eux aussi invités.
______________________________
Visite
Centre de thérapie Le Rucher

C’est mardi le 1er juin prochain en avant-midi que se déroulera cette activité.
Le point de rendez-vous est fixé à 9h00 à l’édifice FTQ au bureau du réseau. De là, nous effectuerons du co-voiturage pour nous rendre sur place.
La fin de la visite est prévue pour midi.
Réservez vos places tôt car le nombre est limité.
______________________________
Retour sur la
12ème Conférence du réseau régional

« S’enrichir par l’entraide »
Cette activité s’est déroulée les 29 et 30 avril derniers.
Un total de 75 personnes ont assisté durant les deux jours à l’Hôtel Québec de Ste-Foy.
Deux conférencières étaient invitées : madame Linda Poirier du centre CASA et madame Louise St-Arnaud, Ph.D.. Aussi trois ateliers ont permis aux participantes et participants d’échanger entre eux.
Un rapport synthèse de l’événement sera bientôt disponible.
À l’an prochain !
______________________________
Semaine santé mentale 2004
Cette semaine thématique s’est déroulée du 3 au 9 mai derniers sous le thème « Le stress, ça agresse. »

Diverses activités ont été organisées dans les régions du Québec.

Aussi comme à toutes les années un coffre à outils fut élaboré avec différents textes et activités à organiser. Si vous désirez recevoir un exemplaire contactez-moi.
______________________________
Le comité alcoolisme et autres toxicomanies de la FTQ
Une rencontre du comité s’est tenue le 10 mai dernier à l’édifice FTQ de Montréal.
Lors de la rencontre nous avons appris avec stupeur l’abolition du comité permanent de lutte à la toxicomanie (CPLT) dans la foulée de l’annonce de la modernisation de l’État. Aussi madame Lise Roy, de l’Université de Sherbrooke est venue nous présenté les difficultés dans le traitement pour ceux qui ont un problème de toxicomanie et de santé mentale. Enfin une première ébauche de la nouvelle édition de la brochure Objectif Mieux-être fut présentée.
______________________________
Pensée
Voici un texte qu’une amie m’a remis dernièrement. Je le partage avec vous…
« Il était une fois, une île…  »
Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amitié y compris.
Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait couler.
Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.
Seul l’Amitié resta.
L’Amitié voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de sombrer, l’Amitié décida d’appeler à l’aide.
La Richesse passait à côté de l’Amitié dans un luxueux bateau.
L’Amitié lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »
« Non, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »
L’Amitié décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau. «  Orgueil, aide-moi je t’en prie ! » «  Je ne peux t’aider Amitié. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau. »
La Tristesse étant à côté, l’Amitié lui demanda : «Tristesse, laisse-moi venir avec toi. »
« Ooh… Amitié, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule! »
Le Bonheur passa à côté de l’Amitié, mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas l’Amitié l’appeler!
Soudain, une voix dit:  « Viens Amitié, je te prends avec moi. »
C’était un vieillard qui avait parlé.
L’Amitié se sentit si reconnaissant et plein de joie qu’il en oublia de demander son nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla.
L’Amitié réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir…
« Qui m’a aidé ? »
« C’était le Temps. » répondit le Savoir.
« Le Temps ? »s’interrogea l’Amitié.
« Mais pourquoi le Temps m’a-t-il aidé ? »
Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit :
« C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amitié est important dans la vie. »
______________________________
À compter du 1er juin
Un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique

Les dispositions de la Loi sur les normes du travail relatives au harcèlement psychologique entreront en vigueur le 1er juin prochain. Ces dispositions, uniques en Amérique du Nord, établissent que tout salarié a droit à un milieu de travail exempt de harcèlement psychologique. Elles stipulent également que les employeurs doivent prendre les moyens raisonnables pour prévenir le harcèlement psychologique et faire cesser une telle conduite lorsqu’elle est portée à leur connaissance.

On peut consulter le site de la Commission québécoise des normes du travail pour en apprendre davantage sur ces nouvelles dispositions à http://www.cnt.gouv.qc.ca /fr/harcelement/harcelement.htm .

Quelques chiffres
Angelo Soares, un habitué de nos pages, chercheur et professeur à l’UQAM, a présenté récemment au colloque de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec (ORHRI) un bilan chiffré de recherches menées au Québec depuis 1997 concernant le harcèlement psychologique au travail. Ce bilan établit que :

– le harcèlement psychologique au travail toucherait au moins le tiers des travailleurs couverts par les études citées (plus de 1 500 au total); ces personnes ont affirmé, dans une proportion de 35 % à 39 %, qu’elles étaient ou avaient été victimes de harcèlement ou en avaient été témoins.

– le harcèlement psychologique dure longtemps et n’est pas un phénomène ponctuel; en effet, on constate que dans plus de 75 % des cas, le problème persiste depuis plus de six mois.

– la fréquence du harcèlement est importante; le harcèlement se manifesterait au minimum deux à trois fois par mois et peut atteindre une fréquence quotidienne.

– la prévention et l’intervention précoce sont les meilleurs remèdes pour contrer le phénomène.
Selon la définition qu’en donne la Commission des normes du travail, le harcèlement psychologique est une conduite vexatoire qui se manifeste par des comportements, des paroles, des actes ou des gestes réunissant les quatre critères suivants : ils sont répétés; ils sont hostiles ou non désirés; ils portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique; ils entraînent un milieu de travail néfaste.

Le harcèlement psychologique est aux antipodes de la nécessaire solidarité entre travailleurs et travailleuses dans leur milieu de travail. Il faut s’en occuper.

NOTE: Ce texte provient du site internet de la FTQ et a aussi paru dans le Monde Ouvrier.
______________________________
À venir au réseau…
Juin 1 Visite du centre de thérapie Le Rucher »» rendez-vous à 9h00, édifice FTQ
2-3-4 >> Formation de base, de 8h30 à 16h30, édifice FTQ